ACCUEIL
PRESENTATION EN VIDEO
INFORMATION
L'ECLUSE
LE BLOCKHAUS
Le Masson du Parc
LA FLORE DE L'ILE
LA FAUNE
LES NEWS
ARCHIVES
CONTACT
LIENS
PRIVE

                                       Quelques spécimens que vous pourrez trouver à l'espace muséologique.

               

 

 

 

 

 

 

                                            

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

Le requin taupe                           Lamna nasus , (famille des lamnidés), Lamie ou encore maraîche peut vivre une  trentaine d’année et mesurer plus de 3 mètres pour  400 kilos. Il vit entre deux eaux, pouvant aller jusqu’à 600 m de fond. On peut le voir par temps calme à la surface. Excellent nageur, très vorace, il chasse les poissons pélagiques vivant en bancs (maquereaux, harengs, sardines, ...) ou des poissons de fond (morue, autres requins, céphalopodes (encornets). A ne pas confondre avec le requin taupe bleu (de la même famille). Il vit principalement en eau froide en dessous de 18 °, dans l’atlantique Nord, la Mer d’Irlande, la Mer du Nord mais aussi au large du Chili et de l’Australie.

Il ne s’attaque que très peu à l’homme, bien que l’on ait quand même recensé quelques agressions. C’est un poisson ovovivipare (c'est-à-dire que la femelle ne pond pas ses œufs mais expulse les poissons formés). Dans l’utérus, les embryons les plus avancés se nourrissent de leurs frères ou d’œufs non fécondés, (cannibalisme in utero)

Sa chair est consommée fraîche sous le nom de "veau de mer" et parfois même de "thon".

Caractéristiques : 
Corps trapu et puissant. 
Nageoire caudale en croissant, presque symétrique. 
Grandes dents assez peu nombreuses et pourvues de deux denticules latéraux. 
Dos et flancs gris-brun avec des reflets bleutés, ventre blanc jaunâtre. 
Tailles communes 2,00 à 2,50 m.
 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'orphie ou aiguillette             (Belone belone) ,aigueuille en patois , (famille des Belonidae,) de l’ordre des Béloniformes est un poisson d'eau de mer..L'orphie, est un poisson serpentiforme qui possède un long bec armé de fines dents très acérées. (Il se nourrit de Harengs, Sprats …). Le bec inférieur est légèrement plus long que le supérieur. la femelle pond environ 50 000 œufs.

Les œufs possèdent de longs filaments adhésifs et adhèrent ainsi aux algues ou aux pierres par leurs fibrillesLa taille moyenne de l'adulte est de 80 cm (maxi 93 cm pour un poids de 1,3 kg).

On peut voir les orphies près des côtes en début de saison chaude, y passant tout l'été et regagnant le large dès les premiers froids de l'automne.

C’est un poisson comestible, malgré la couleur verte de son squelette, n’offrant aucun danger d’empoisonnement

 

 

 

 

 

 

  

.

 La vieille commune                Labrus bergylta, (famille labridae). Elle vit entre 1 et 25 m, au milieu des roches et des algues, particulièrement dans les herbiers, les laminaires. De couleur verte, elle se camoufle ainsi aisément, exploitant au mieux le  mimétisme. Des spécimens de 40 à 50 cm (1 à 2 kg) sont courants près des côtes. A la saison froide, elle remonte en mer à des profondeurs de 20m et plus.

Elle a souvent des couleurs bigarrées mais peut présenter une belle polychromie. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel. Coloration dorsale verte, ventre plus clair tendant vers le blanc. Une seule nageoire dorsale de 9 à 11 rayons mous. Cette nageoire dorsale présente un profil plus élevé à l’arrière, ce qui contribue à reconnaître l’espèce. La nageoire anale, plus courte se compose de 3 rayons épineux tandis que la caudale est plus arrondie. Les flancs soulignés par une  ligne latérale bien visible sont pourvus de grandes écailles (bord postérieur sombre et au centre plus clair).

La vieille commune se cache sous une pierre ou dans les algues. La nuit, elle est au repos, et présente la particularité de se coucher sur le flanc, posée sur le sédiment. Elle devient alors une proie convoitée par les congres.

 

  

 

 

 

 

Les yeux ont des reflets bleutés et la pupille noire est cerclée de rouge. Massif, le corps est quelque peu comprimé latéralement, la tête, arrondie est prolongée par un dos assez bombé. Elle possède une bouche aux lèvres épaisses et aux dents puissantes. Ses fortes incisives ainsi que ses dents « pharyngiennes » lui permettent de broyer avec aisance la plupart des coquillages moules et berniques et des crustacés (notamment des crabes verts ou marbrés). Elle peut également se nourrir d'oursins et de poissons.

Cette espèce présente la particularité d’être hermaphrodite; née femelle, elle peut changer de sexe entre 5 et 14 ans. Sa reproduction sexuée a lieu de mai à juillet. Les mâles aménagent des nids d'algues dans les crevasses et les femelles passent d'un nid à l'autre pour y déposer leurs œufs.

 

 

 

 

 

 

Poissons naturalisés
 
© 2018